Nouveauté 2016 au Puy du Fou

nouveauté 2016 du Grand Parc du Puy du FouRévolution Vendée

Nouveauté 2016 du Grand Parc du Puy du Fou: revivez l’épopée de Charette, héros du spectacle « Le Dernier Panache » et venez vous reposer dans les chambres d’hôtes au Logis de la Bénétière, à 10 minutes du « meilleur parc du Monde »!

petit rappel d’Histoire:
La révolution provoque une opposition rurale particulièrement vive dans l’ouest de la France, les tensions augmentent progressivement entre 1791 et 1792 pour aboutir à une lutte ouverte entre les « Blancs »(armées qui ont pour bannière le drapeau blanc du Roi)et les « Bleus »(armées de la République).
Le mouvement des insurgés (appelés « Chouans » selon la légende car leur cri de reconnaissance était le cri du chat-huant, chouette hulotte très présente dans la région) s’étend de la Bretagne au nord de la Vendée (le bocage),de la Normandie à l’Anjou. La République ne peut accepter cette contre-révolution : des combats violents opposent les Blancs et les Bleus, et après l’anéantissement de l’Armée Catholique et Royale lors de la Virée de Galerne, le général Turreau met au point un plan visant à quadriller la Vendée militaire par 12 colonnes incendiaires avec pour ordre d’exterminer tous les « brigands » ayant participé à la révolte, femmes et enfants inclus, de faire évacuer les populations neutres ou patriotes, de saisir les récoltes et les bestiaux et d’incendier les villages et les forêts ; bref, de faire de la Vendée un « cimetière national » avant de la faire repeupler par des Républicains. De janvier à mai 1794, les colonnes déferlent sur le Maine-et-Loire, dans la Loire Inférieure, la Vendée et les Deux-Sèvres, se livrant aux pires exactions, incendies, viols, tortures, pillages et massacres des populations, sans distinction d’âge, de sexe ou d’opinion politique. Ces atrocités coûtent la vie à des dizaines de milliers de personnes et valent aux colonnes incendiaires le surnom de « colonnes infernales ».
Loin de mettre fin à la guerre, ces exactions provoquent de nouveaux soulèvements des paysans menés par les généraux Charette, Stofflet, Sapinaud et Marigny.
Charette, le héros du dernier spectacle du grand Parc du Puy du Fou, personnage haut en couleurs, marin dès l’âge de quatorze ans, lieutenant de vaisseau de la marine Royale à vingt-quatre, participe entre autres à la guerre d’indépendance des Etats-Unis. De retour en France, il mène une vie de plaisirs et de fêtes et ne devient vraiment l’illustration de l’insurrection vendéenne qu’à partir de 1794. Son habileté dans les combats et son panache le mettent au premier plan jusqu’en 1796 ; alors abandonné par ses troupes, il est capturé et fusillé à Nantes.
Si cet épisode tragique de l’histoire de notre région vous a intéressé, n’hésitez pas à nous en parler et à nous questionner, nous nous ferons un plaisir de vous répondre!